Test du HTC 8X

HTC 8X

Vous attendiez d’avoir un test exhaustif pour investir dans un téléphone haut de gamme sous la dernière mouture du système de Microsoft, Windows Phone 8 ? Et bien c’est chose faite ! Profitez de toutes nos explications et analyses autour du petit dernier d’HTC, le 8X.

Design du smartphone

HTC 8X2

Nous vous en parlions dans la vidéo, le design du HTC 8X est de toute beauté. Simple, sobre et élégant, le smartphone est composé en polycarbonate, un plastique extrêmement solide façonné pour une finition soft touch (peau de pêche). L’unibody est de mise avec une coque en un seul tenant où l’écran est directement encastré dans cette dernière. Grâce à cette technique, la même que les Nokia Lumia, le terminal profite d’une finition exemplaire. Par ailleurs, quelques ombres au tableau sont à relever, comme la situation des boutons de l’appareil, ainsi que l’impossibilité d’interchanger la batterie et d’ajouter une microSD pour étendre la mémoire interne. En effet, doté d’un design tout en biseaux, pourquoi diable ont-ils placé les boutons aussi proche des tranches du téléphone ? Sa prise en main offrait d’autres possibilités pour intégrer les boutons plus en arrière, vers la face dorsale. Bref, cela ne sera sûrement pas un frein à l’achat mais dorénavant vous êtes prévenus. Enfin, nous notons l’incapacité du terminal à offrir le choix d’étendre ou non la mémoire ou encore de changer la batterie car le design fait d’une coque unique n’offre aucun accès, au contraire du HTC 8S.

Écran

Avec un écran doté d’une résolution similaire à celle d’un Galaxy S3 ou d’un HTC One X par exemple, nous avons droit à une diagonale de 4,3 pouces pour 1280×720 pixels, soit 342ppi. Le grand avantage de cet écran tient dans sa taille contenue avec la même résolution que les hauts de gammes actuels sur des diagonales beaucoup plus importantes. Nous pouvons alors profiter d’une finesse supérieure dans l’affichage, ce qui est fort agréable au quotidien, diminuant en sus la fatigue oculaire. Ajoutons à cela un écran Gorilla Glass 2 et vous avez un couple qualité d’affichage, solidité et durabilité de l’écran, très efficace. Se targuant d’être inrayable, cet écran bénéficie d’un traitement spécial. Au sujet des angles de visions, ils sont extrêmement bons, rien à redire. Le HTC 8X offre une ouverture de lecture comparable à celle de l’iPhone 5. En terme de colorimétrie, l’écran Super LCD 2 propose des couleurs chatoyantes et fidèles, les blancs sont très bien retranscrits au contraire des noirs qui restent un brin dans les tons gris très foncés.

Autonomie

Sans être dans le haut du panier, équipé d’une batterie de 1800 mAh, le HTC 8X profite d’une autonomie tout à fait honorable. Pour les personnes qui se posaient probablement la question, les soucis d’autonomie évoqués depuis la sortie du terminal sont désormais résolus et ce, depuis la dernières mise à jour de Microsoft pour les mobiles « contaminés ». Pour rentrer dans le vif du sujet, voici une journée d’utilisation type :
L’exemple typique d’une journée d’utilisation après avoir débranché le terminal vers 8:00 du matin, il me restait presque 30% d’énergie le matin suivant. Mon utilisation du téléphone se base sur la synchronisation des mails Gmail, du client Twitter (notifications activées). Et dans ce cadre, la batterie est honorable. Par ailleurs lorsque l’on utilise le téléphone d’une manière plus poussée en prenant des photos (ou vidéos), regardant la galerie puis triant ces dernières, les performances puisent fortement dans la batterie. On peut perdre jusqu’à 50% de son autonomie en 4heures d’utilisations intensive.
Comme vous l’aurez compris, ce n’est pas un sans faute. La mise à jour fut la bienvenue pour régler les éléments ayant un impact important sur l’autonomie du mobile. En tout cas, si c’est votre critère d’achat préférez un Motorola Razr Maxx car avec un 8X votre journée vous semblera toujours un peu trop longue.

Photographie

Avec un résultat beaucoup plus homogène dans la partie photographie que le Nokia Lumia 920, le HTC 8X réussira à séduire les photographes amateurs. En effet, son capteur de 8megapixels proposant une lentille avec une large ouverture de f/2.0, offre une qualité assez remarquable en plein jour. Même si ce ne sont pas les plus belles photos que nous ayons pu prendre avec un téléphone les résultats sont sans bruits avec un bon piqué. Les couleurs reflètent la réalité et ne sont pas trop chaudes. Nous ne pouvons pas en dire autant des photos prises sans flash lors de la tombée de la nuit, contrairement à un Nokia Lumia 920 qui fait forte impression sur ce niveau. Enfin notons la présence d’une puce utilisant les propriétés graphiques du terminal pour accélérer le rendu des photographies et la cadence des prises de vue : HTC ImageChip Processor.

C’est un bon outil mais si vous cherchez à devenir photographe semi-professionnel avec votre téléphone, vous vous trompez de produit. Orientez-vous avec un APN de qualité ou un reflex de renom.

Logiciel et Audio

Tout l’intérêt du mobile réside dans sa capacité à propulser de la meilleure manière qu’il soit le nouveau système d’exploitation de Microsoft, Windows phone 8. Effectivement, c’est en partenariat avec la firme Américaine qu’HTC a eu l’opportunité d’optimiser son hardware en lien avec le software et profite désormais de la certification Microsoft. Sans rentrer dans les détails de ce qu’apporte le système d’exploitation, car ce dernier fera l’objet d’un test complet, il n’en est pas moins réactif, fluide et sidérant de modernité. Ça change, c’est frais et ça s’intègre parfaitement dans la logique d’harmonisation d’interface des différents systèmes qu’ils soient desktop, mobile ou tablette.

En ce qui concerne les ajouts relatifs à la marque, HTC a pris le soin de continuer à intégrer et développer son application « fourre tout », qui regroupe non-seulement la météo, mais aussi les données boursières, ainsi qu’un panel d’actualités. Rien d’époustouflant, cette application fait office de « branding », elle n’est présente que pour rappeler que vous êtes sur un HTC. L’application propose les mêmes fonctions que ce que l’on retrouve sur les portables de la marque sous Android, mais dans une ergonomie retravaillée à l’image de l’interface Metro Windows Modern UI.

Toujours dans la partie logicielle, nous parlerons du traitement Beats Audio. Comme certains le savent, HTC dispose de parts dans le capital de Beats by Dre et propose désormais dans chacun de ses terminaux la possibilité d’activer le traitement logiciel : Beats Audio. Si sur certains appareils le résultat est convenable voir meilleur que la concurrence, comme nous l’avons aperçu sur le HTC One X, ce n’est pas le cas pour ce modèle. Le traitement bien qu’agréable aux premiers abords, avec un son plus puissant et vibrant, ne l’est plus au bout d’un certains temps, laissant place à un univers sonore quelque peu exagéré et peu fidèle aux originaux.

Hardware

Vous vous demandez sûrement pourquoi cette partie n’est pas située en début d’article ? Pour être totalement transparent, bien que cette dernière soit d’une importance capitale pour certains de nos lecteurs, ce n’est pas un critère de choix pour le commun des mortels. Nous allons tout de même traiter le sujet avec le plus grand soin pour vous apporter tout ce dont vous devez savoir sur le HTC 8X.

Le mobile est équipé d’une processeur double coeur Snapdragon S4 cadencé à 1,5Ghz, aussi puissant qu’un Nokia Lumia 920, le 8X propose une puissance suffisante pour accueillir les jeux les plus gourmands du Market Place de Microsoft. Notons la présence d’une puce graphique dite d’ancienne génération, une Adreno 225 cadencée à 400mhz. Ce n’est pas dramatique, quoi qu’un peu frustrant pour un téléphone de cette trempe.

La partie hardware passe aussi par l’analyse de la bonne réception du mobile. Et dans ce cas, il est équipé d’une puce HSDPA+ pour capter du 42Mbits/scnds, c’est un premier pas avant la 4G. En ce qui concerne la qualité de réception audio, c’est extrêmement clair et sans bruits à dénoter, de même lors de l’utilisation du haut parleur en face dorsale, du bon travail de la part d’HTC. L’accroche du réseau wifi est tout aussi bonne et ne pose aucun problème, un fait relativement rare dans la téléphonie mobile, c’est un bon point.

Test du HTC 8X
5 (100%) 1 vote

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *